CV et Liens

Thomas Bellorini
Direction artistique

 

Si Thomas Bellorini vient de la musique (pianiste, compositeur, formateur, arrangeur, chanteur, chef de chœœur, directeur musical…) et ce dès son plus jeune âge, son souci de raconter des histoires à travers le chant et la musique, quels qu’ils soient, l’a mené tout naturellement à la mise en scène de théâtre.

C’est en 2010 qu’il conjugue toutes ces expériences, avec le spectacle musical et aérien Pinocchio. Après plus de 130 représentations dans toute la France et toujours en tournée, le spectacle a notamment été joué à Paris au Théâtre de Belleville et au Centquatre-Paris, à la Courneuve, au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis au TNN de Nice...

Avec la création de « A la périphérie » au théâtre de Suresnes en 2014, Thomas Bellorini, apporte au plateau des thématiques qui l’accompagnent depuis longtemps dans son travail musical autour des langues et des musiques du monde : l’exil et les frontières. Le spectacle s’est également produit sur la scène du théâtre de la ville d’Istanbul en Turquie (mai 2015), pays natal de l’auteur de la pièce, Sedef Ecer.

Autour de cette thématique, Thomas avait déjà composé la musique du spectacle Où vas-tu Pedro ? – spectacle musical créé à La Courneuve et repris au Théâtre du Lierre (m.e.s E. Chatauret) – ainsi que celle de Sur le Seuil de Sedef Ecer créé et repris lors du festival Scènes d’Europe à Reims et au Festival international d’Istanbul.

En 2017, Thomas met en scène "Le dernier voyage de Sindbad" de Erri de Luca, produit par le CENTQUATRE-PARIS en partenariat avec le  Théâtre 13.

Thomas poursuit un travail conséquent en tant que directeur musical et arrangeur : Piaf, l’ombre de la rue, mis en scène par Jean Bellorini avec plus de 400 dates entre 2002 et 2010. Il crée également la musique originale de plusieurs spectacles montés par Sébastien Azzopardi (Les caprices de Marianne de Musset, Coups de Théâtres de Sacha Danino et Sébastien Azzopardi, …) ou celui de la prochaine création de Catherine Schaub « 1 300 grammes » de Léonore Confino.

Autre pan du travail de Thomas Bellorini qui le passionne et dans lequel il puise constamment pour se réaliser artistiquement : la pédagogie. Il donne des cours d’interprétation à l’Ecole Claude Mathieu, arts et techniques de l’acteur (Paris 18e) où il travaille principalement sur les ponts entre voix parlée et voix chantée. Il crée également dans l’enceinte de l’Ecole des spectacles de chant avec les comédiens en devenir (autour de figures telles Barbara, Brel, Gainsbourg, Nougaro...). Il travaille aussi cette année avec Vincent Goethals sur l’Enéide d’Olivier Kemeid avec les élèves de l’école du TNS (Théâtre National de Strasbourg). Au-delà du travail de formation destiné à des professionnels et professionnels en devenir, Thomas Bellorini utilise ses outils au service d’un public très varié, en passant par les professeurs, les enfants autistes, les classes de primo arrivants, les adolescents, etc.

Depuis 2014, Thomas Bellorini est résident au Centquatre-Paris.

L'équipe